(Article Ouest-France) Aveugle, il veut devenir champion d’échecs

Darpan Inani participe au cinquième open international d'échecs, au Château-d'Olonne.
Darpan Inani participe au cinquième open international d’échecs, au Château-d’Olonne. |

Jusqu’au 20 juillet, 150 joueurs d’échecs, d’une dizaine de nationalités différentes s’affrontent. Parmi eux, Darpan Inani, non-voyant, est en passe de devenir maître international d’échecs.

Rencontre

Silence… Darpan Inani vient juste de démarrer sa partie d’échecs. Concentré, ce joueur de 24 ans est arrivé au Château-d’Olonne la semaine dernière, juste avant le début du cinquième open international d’échecs. Originaire d’Inde, il est venu en France accompagné de sa mère, pour disputer trois des principaux tournois nationaux, dont celui des Sables-d’Olonne.

Après douze heures de vol et six heures de trajet en voiture, le jeune participant avait toutes les raisons d’être fatigué. Mais pas question de se laisser distraire, Darpan Inani vise loin. Déjà troisième au championnat du monde junior des non-voyants en Serbie, il est près de devenir maître international d’échecs.

« Concourir au même niveau que les voyants »

À l’âge de 13 ans, le jeune indien s’est lancé dans les échecs. Personne dans sa famille ne savait jouer mais le challenger souhaitait affronter des personnes valides. « C’est un des rares jeux dans lequel je peux concourir au même niveau et dans la même catégorie que des compétiteurs voyants. » Mais pas sans les yeux de sa mère, présente à chacun de ses tournois.

Elle lui indique les déplacements des pièces de son adversaire, et bouge les siennes sur l’échiquier. À la table, en plus du plateau traditionnel, le joueur indien en ajoute un deuxième, dont les cases sont numérotées en braille.

Pour chaque partie, il doit visualiser dans sa tête l’échiquier, les pièces, et mémoriser tous les coups joués. « C’est peut-être plus dur de commencer les échecs lorsque l’on est non-voyant. Mais aujourd’hui, avec plusieurs années d’entraînement, je ne pense pas que ce soit une difficulté supplémentaire. »

Une erreur médicale

Darpan Inani n’est pas né non-voyant. Il est devenu aveugle à l’âge de trois ans des suites d’une erreur médicale. « Quand j’étais petit, je suis tombé malade. Pour me soigner un médecin m’a fait une injection », confesse-t-il. Une piqûre qui lui a fait perdre la vue, et dont il n’a aucun souvenir.

En 2009, le joueur indien fait l’objet d’un documentaire. Réalisé par le sociologue Ian McDonald, le film Algorithms retrace l’histoire de trois Indiens, tous joueurs d’échecs aveugles. « J’ai accepté de faire partie du documentaire parce que toutes les expériences sont bonnes à prendre. C’est comme ce tournoi au Château-d’Olonne, je veux gagner évidemment, mais si je perds ce n’est pas grave. J’aurai tout de même affronté de très bons joueurs. »

Darpan Inani reste prudent, mais les échecs sont plus qu’une passion pour lui. Pour le moment, le joueur poursuit des études de commerce en Inde, dans le but de devenir expert-comptable. Mais il a d’autres ambitions.

 

Pour lire l´article d´origine, cliquez ICI.

 

Vidéo de la conférence du Président du SJKB (10 novembre 2018) « Handicapé (…), mais Actif & Résilient »:


 

 

 

Regarder la vidéo de l’association SJKB :


#CDV #aveugle #nonvoyant #malvoyant #DV #DéficientVisuel #SJKB#SébastienJoachimKickBlindness #AssoSJKB #HandicapVisuel #sport
#SébastienJoachim

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s